Itinéraire

D. Départ du parking gratuit du quartier de Socoa, au bord de la rivière Untxin, à Urrugne en allant vers Hendaye. Suivez la rivière en direction de la plage jusqu’au pont. Une fois au pont, prenez à gauche vers les commerces. Montez la côte. Passez ensuite devant le camping Juantcho qui offre une des plus belles vues sur l’océan du haut de son esplanade à 40 m de hauteur. Si vous avez de la chance, vous apercevrez une vague géante de 15 m, la fameuse Belharra, vague unique en Europe qui passe au large d’Urrugne une à deux fois dans l’année (surtout en automne et en hiver) que seul les surfeurs professionnels peuvent affronter.

0h15. Vous arrivez devant un ancien blockhaus vestige de la seconde guerre mondiale. Dès leur arrivée au Pays Basque, le 27 juin 1940, les allemands vont installer sur les hauteurs de la Corniche un véritable campement militaire et plusieurs blockhaus afin de surveiller d’une part l’océan face à eux mais aussi la route menant directement à l’Espagne. La guerre terminée, le campement sera détruit à l’exception de ce blockhaus qui est depuis un vestige de guerre. Le sentier est bordé d’une végétation particulière, typique de la côte méditerranéenne. Des plantes halophiles telles que les immortelles des dunes ou le crithme maritime, qui sont adaptées au milieu salé, poussent directement sur les falaises. Des plantes colorées comme la chicorée bleue, le grémil ou l’oxalis et d’autres odorantes telles que le chèvrefeuille, le rosier toujours vert ou la grande berce parsèment le chemin. Toutes ces plantes s’entremêlent et forment un maquis où viennent se rajouter entre autres des ajoncs d’Europe, des muriers, des fougères et de la salsepareille.

1h20. A mi-chemin, le sentier redescend en pente douce vers la crique sauvage des viviers, petite plage de galets très agréable pour se reposer et pique-niquer. Il est préférable de s’y rendre à marée basse pour découvrir l’estran rocheux peuplé d’étrilles, de crevettes, d’étoiles de mer et même de poulpes. Le chemin continue ensuite en montant un peu, puis redescend assez vite vers une autre petite anse : la baie des pins, surnommée ainsi en raison de la forêt de pin qui se trouve juste en face.

1h40. A partir de l’ancienne bâtisse de style basque d’Haïçabia, le chemin se poursuit sur la partie Hendayaise jusqu’à la grande plage en passant par le domaine protégé d’Abbadia.

Retour : Le retour se fait par le même chemin en sens inverse. Il existe quelques alternatives : il est possible de prendre pour le retour la ligne de bus qui fait Hendaye / Saint Jean de Luz par la Corniche. Il y a un arrêt au quartier de Socoa et un au niveau du centre de vacances Haïçabia situé à la fin du parcours avant d’arrivée à Hendaye. Le randonneur pourra également à sa convenance continuer le chemin vers Hendaye ou l’inclure dans un parcours plus long. Pour cela, il devra débuter sa marche à partir de la gare de Saint Jean de Luz et reprendre le train pour rentrer d’Hendaye (ce chemin fait alors 16 km et dure environ 5h).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here